Au cœur de l’été - 2 : Été 2014

archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Icônes d’actions

Diverses icônes d'action signalent une interactivité spécifique. Elles permettent d'accéder à différents types de contenus, renvoyer vers de liens externes…

1. Vidéo
2. Encadré
3. Son
4. Citation
5. Chiffres-clef
6. Diaporama
7. Lien externe
8. Partager
9. Commentaire

p17-Invention-du-passe---Mathilde-et-Malek-Adhel-au-tombeau-de-Montmorency---Guillaume-Benoit.jpg
Retour En avant

Exposition

L'invention du passé « Gothique, mon amour... »

Au lendemain de la Révolution, de jeunes artistes romantiques, appelés « troubadours », se passionnent pour l'histoire et le patrimoine médiéval. Ce passé retrouvé leur offre un décor et un sujet de choix. Dessinant fidèlement ou recomposant l’architecture, ils cherchent avant tout à émouvoir : aura mystérieuse des tombeaux et des cryptes, cloîtres et moines solitaires, histoires d’amour impossibles, fascinants intérieurs d’églises, dont celle de Brou, châteaux fantastiques et intérieurs gothiques tels qu’on les rêvait alors...


Le musée du monastère royal de Brou à Bourg‑en‑Bresse et le musée des Beaux‑Arts de Lyon se sont associés pour proposer cette exposition, en deux parties, consacrée à la représentation de l’Histoire dans les arts figurés en Europe au XIXe siècle, et particulièrement au regard porté par les artistes sur le Moyen‑Âge et la Renaissance. Elle est reconnue d'intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication.


Jusqu'au 21 septembre,

Musée du monastère royal de Brou : 04 74 22 83 83

Visites commentées : dimanches 29 juin, 6, 13, 20 et 27 juillet, 3, 17 et 31 août et 7 septembre à 15h.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

bbmag_logo.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même